• Avant-propos.

    À quelques kilomètres de chez nous, au-delà de la frontière française, des églises de conception quelque peu bizarre, amène le peu initié en matière de bâtisses à se poser des questions à leur sujet.

    Pour réaliser notre conférence intitulée "La Picardie...méconnue et pourtant si proche", nous avons d'abord étudié les sites prévus à cet effet pour en découvrir les plus intéressants et notamment, les églises fortifiées de la région.

    Ci-après, nous vous en livrons quelques images et le commentaire approprié à chacune d'elles.

    * * * * * * * * *

    La Thiérache compte une cinquantaine d'églises fortifiées datant pour l'immense majorité de la fin du 16e bien que leur fondation soit plus ancienne.

    Aux 16e et 17e siècles, la Thiérache formant une région frontière entre le royaume de France et les possessions espagnoles de Flandre, a dû subir, à de nombreuses reprises des incursions et des invasions espagnoles. Cette instabilité incita la population à se protéger par la fortification de leurs églises afin de s'y réfugier et y vivre durant les périodes troublées.

    Ces églises issues du Moyen-Âge étaient à l'origine construites en pierres. Ultérieurement, leurs fortifications ont été réalisées en briques faites de la glaise du pays.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Église de Beaurain.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Église d'Englancourt.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Église de Bancigny.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Église d'Archon.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Église de Prisces.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Église de Plomion.

    Les églises fortifiées de Thiérache possèdent un imposant donjon carré situé, pour la plupart, au-dessus de l'entrée ouest, mais aussi tous les autres éléments de fortifications ; tourelles, échauguettes, mâchicoulis et meurtrières. À l'intérieur, le plafond bas s'explique par la présence d'une autre pièce à l'étage en vue d'en augmenter la capacité de logement. La présence d'un four à pain, d'un puits et d'une cheminée, permettait aux réfugiés de subsister quelques temps.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Imposant donjon carré.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Autres éléments de fortifications.

    Il est fréquent que dans l'appareil des murs des églises, apparaissent des signes constitués de briques vitrifiées lors de leur cuisson. Cette pratique relève d'un art populaire régional propre aux constructions en briques.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Signes constitués de briques vitrifiées.

    À Jeantes, la décoration de l'intérieur de son église fortifiée date de 1962 et fut réalisée par Charles EYCK.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Église de Jeantes.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Les églises fortifiées de la Thiérache.

    Peintures représentant des scènes de l'évangile.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • Avant-propos.

     La Corse...l'Île de Beauté comme on l'appelle. Cela, nul ne peut le contester.

    Lors de nos prises de vues pour meubler notre conférence "Corse...Île de Beauté", nous l'avons parcourue de long en large, avons longé son littoral dentelé, avons gravi ses côtes abruptes et découvert son maquis où broutaient des troupeaux de chèvres "alpinistes".

    Île de Beauté, c'est certain, elle belle la Corse.

    * * * * * * *

    La Corse est une montagne dans la mer dont la cime, le mont Cinto, culmine à 2710 mètres et le pied s'étale par plus de 3000 mètres de fond.

    À l'époque chelléenne, la Corse se trouve séparée du continent, puis, subit le choc brutal du plissement alpin. Ainsi bousculée, l'île prend un profil chaotique, un littoral étalé et plat et à l'ouest, une côte déchiquetée aux falaises spectaculaires.

    Sur les routes de Corse.

    Profil chaotique.

    Sur les routes de Corse.

    Côte déchiquetée.

    L'homme habite l'île depuis des temps très reculés ; la découverte en grand nombre de vestiges mégalithiques le prouve, tels les alignements de Palaggiu et le dolmen de Fontanaccia près de Sartène.

    Sur les routes de Corse.

    Dolmen de Fontanaccia.

    Après les Phocéens, les Étrusques et les Carthaginois les Romains occupent l'île. De ces derniers subsistent quelques témoignages architecturaux sur la côte orientale ; à Mariana, l'église de la Canonica et les fouilles toutes proches.

    Sur les routes de Corse.

    Église de la Canonica.

    Ajaccio, préfecture et centre administratif de la Corse, bien abritée au fond de son vaste golfe, jouit d'un climat particulièrement agréable en hiver et au printemps. Ville natale de Napoléon, tout est centré sur le souvenir de son illustre enfant, un culte presque. (clic ici)

    Sur les routes de Corse.

    Port d'Ajaccio.

    Une route inconfortable mène de d'Ajaccio à Calvi, atteint un site exceptionnel, les calanches de Piana, curiosités naturelles des plus étonnantes. D'énormes rochers de granit rouge, finement ciselés par l'érosion, filent droit en aiguilles vers le ciel et plongent à pic dans la mer

    Sur les routes de Corse.

    Calanches de Piana.

    Au-delà, la route devient quelque peu monotone mais toutefois délicieusement parfumée par le maquis fleuri qu'elle serpente.

    Sur les routes de Corse.

    Maquis

    Sur les routes de Corse.

    Sur les routes de Corse.

    Cistes.

    Calvi, adossée à la montagne, apparait à l'extrémité d'une rade semi-circulaire.

    Sur les routes de Corse.

    Port de Calvi.

    Sur les routes de Corse.

    Port et ville de Calvi.

    Bastia est la plus grande ville de l'île. Peu intéressante sur le plan touristique, elle joue le rôle de m"tropole commerciale par opposition à Ajaccio, la capitale administrative. Bastia, ville pittoresque néanmoins, a su garder son caractère méditerranéen.

    Sur les routes de Corse.

    Ville et port de Bastia.

    Le Cap Corse est cet index de 40 km sur 15, pointé vers le nord ; une presqu'île que contourne une route en corniche, à la recherche de quelques petits villages pittoresques et de marines minuscules des plus accueillantes mais aussi parfois surprenantes par les êtres qui les fréquentes.

    Sur les routes de Corse.

    Petit village.

    Sur les routes de Corse.

    Marine minuscule...

    Sur les routes de Corse.

    ... fréquentée par tous.

    Le cœur de la Corse, se sont des montagnes âpres et sauvages, émaillées de vieux villages perchés. C'est aussi un maquis secret et mystérieux, refuge impénétrable du bandit d'honneur après son acte justicié.

    Sur les routes de Corse.

    C'est aussi le désespoir d'une chèvre égarée.

    Le montagnard corse doit beaucoup à son arbre nourricier le châtaignier. La farine de châtaignes sert de base à la confection de pains, galettes et gâteaux consommés chauds accompagnés de lait froid.

    La recherche de châtaignes par les cochons laissés en liberté dans la forêt, constitue une méthode d'élevage propice à la production d'une charcuterie incomparable.

    Brebis et chèvres fournissent non seulement maintes sortes de fromages d'une finesse sans égale mais aussi une viande succulente le plus souvent présentée grillée aux herbes du maquis.

    Sur les routes de Corse.

    Brebis et chèvres.

    En amont de Sartène, le vieux pont génois du 13e siècle et très bien conservé, enjambe la rivière.

    Sur les routes de Corse.

    Pont génois.

    À travers une forêt de pins, une splendide route en lacets franchit la chaîne dorsale de l'île par le col de la Bavella à 1243 m.

    Sur les routes de Corse.

    Col de la Bavella.

    À la pointe extrême sud de la Corse, Bonifacio apparait comme une cité médiévale, isolée du reste de l'île sur un vaste plateau aride.

    Tel un mille-feuilles de 60 m d'épaisseur, le promontoire de calcaire blanc strié, creusé à sa base par le ressac de la mer, supporte hardiment en surplomb la vieille ville et sa citadelle.

    Le quartier de la marine rassemble tous les commerces qu'exige sa réputation touristique ainsi que son port de pêche et de plaisance.

    Sur les routes de Corse.

    Bonifacio vu du quartier de la marine.

    Sur les routes de Corse.

    Port de pêche de la marine.

    La Corse, c'est bien cette île de beauté, admirée et chantée depuis l'antiquité, jalouse de ses traditions et fière de son histoire.

    Donnons raison à Napoléon : La Corse... tout y était plus beau et meilleur qu'ailleurs...

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • Avant-propos.

     Lors de la réalisation de notre conférence intitulée, "Pays d'Azur...entre Monts et Grèves", nous avons consacré spécialement un de nos voyages aux festivités pascales qui se déroulent traditionnellement à Vence.

    A votre intention, nous avons ressorti de nos archives une série de diapositives dédiées à cette splendide fête qui dure trois jours.

    * * * * * * * * *

    Vence, vieux bourg pittoresque à 20 km de Nice, est entouré d'oliviers, orangers, citronniers, ainsi que d'une flore multicolore.

    Nombre d'artistes, artisans et boutiquiers animent les rues de la cité historique.

    C'est à Pâques que la ville se mobilise pendant trois jours. Le samedi, la soirée de la reine ouvre les festivités. Le dimanche, en la cathédrale Notre-Dame de la Nativité, la messe traditionnelle y est célébrée, suivie du couronnement de la reine de Vence.

    Le lundi après-midi, Le grand corso de la Reine, avec la présence de chars fleuris, danseurs, musiciens, groupes folkloriques, aux couleurs de Vence et de la Provence défilent dans les rues de la ville.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Groupe costumé.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Cortège.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Danseurs.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    Chars fleuris.

    Les festivités de Pâques à Vence.

    La Reine de Vence.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • Avant-propos.

     Si, comme nous, vous avez un jour eu la chance de séjourner à Istanbul, il ne ne faut absolument pas manquer le concert des Janissaires.

    De nos six cents diapositives prises pour l'illustration de notre conférence touristique intitulée "Byzance - Constantinople - Istanbul...25 siècles d'histoire", nous en avons extrait quelques-unes que nous vous présentons ci-après.

    * * * * * * * * *

    Du 16e au 19e siècle, l'infanterie régulière de l'armée ottomane était composée de Janissaires.

    Ce redoutable et discipliné corps de mercenaire, fondé par MURAT 1er, était constitué d'enfants chrétiens soustraits de leur milieu familial, éduqués dans la religion musulmane puis destinés à vie au métier des armes.

    La détermination des Janissaires permit à l'Empire Ottoman de s'étendre jusqu'aux remparts de Vienne. Pendant tout le 18e siècle, ils ont joués un rôle politique décisif, faisant et défaisant les sultans.

    MAHMUT II, après ses fours subis en Moldavie, Serbie et Grèce, fit massacrer tous les Janissaires et abolit l'institution.

    Aujourd'hui, un orchestre en uniforme d'époque perpétue le souvenir de ce fameux corps de combattants en donnant concert, deux fois par jour, dans le parc du Musée Militaire d'Istanbul.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Istanbul - L'orchestre des Janissaires.

    Concert des Janissaires dans le parc du Musée Militaire.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • Avant-Propos.

    Aller dénicher la petite chapelle Notre-dame des Fontaines n'est pas chose facile. Nous y sommes parvenus lors des prises de vue pour notre conférence touristique intitulée "Pays d'Azur...entre Monts et Grèves".

    Nous vous présentons ci-après quelques-unes de nos diapositives accompagnées du commentaire adéquat.

    * * * * * * *

    A l'est du petit village de la Brigue, dans la Haute Vallée de la Roya, à l'arrière de Pays de Menton, un petit vallon solitaire conduit à la chapelle Notre-Dame des Fontaines.

    Surnommée la "Chapelle Sixtine des Alpes du Sud", rien de l'extérieur ne laisse imaginer la richesse de sa décoration : un ensemble exceptionnel de fresques datant de 1492.

    Le chœur et l'autel remplacent un ancien temple païen dédié aux divinités de l'eau. Ce premier sanctuaire fut décoré par Jean Baleison en s'inspirant des dernières années de Marie.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    Le chœur : fresques des dernières années de Marie.

    L'affluence des pèlerinages amène à construire la partie inférieure de la nef qui fut décorée à la fin du 15e siècle par Jean Canavesio.

    L'artiste a retracé les principaux épisodes de la vie du Christ, en des scènes admirablement composées, très colorées et d'un poignant réalisme.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    Ensemble de l'intérieur.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    La Croix.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    La dernière Cène.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    Le Jugement devant Ponce Pilate.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    La Crucifixion.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    La Flagellation.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    Le Christ portant la croix.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    La mise au tombeau.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    Le plus hallucinant tableau est celui de la mort de Judas Iscariote, dont l'âme est ravie par le diable.

    La Chapelle Notre-Dame des Fontaines, dans la Haute Vallée de la Roya.

    Le jugement dernier, montre d'un côté les pécheurs déchiquetés par les démons ; de l'autre, les justes auprès d'un arbre de vie.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique