• Sètimbe.

    SÈTIMBE.

    C'èst l'9e mwès d' l'anéye èt i nos anonce l'autone.

    Po Charlemagne, c'èsteûve li mwès dès vints. Do prumî au 15 do mwès, on s'sint co è l'èsté maîs on côp l' quinze passé, on mousse bin sovint lès 2 pîds è l'arière-saîson. Lès djoûs vont discrèche su l'mwès d'one eûre trwès quarts.

    Lès djins d' nos djins dijin.nes voltî :

    "E l'iviêr s'i faît do vint, nos aurans dè l'pleuve au prétimps.

    S'i gn-a trop d'pleuve au prétimps, l'èsté sèrè tranquile.

    Et si l'èstè èst tranquile, l'arière-saîson n'aurè qu'do vint."

    Bèlotemint, les aubes vont prinde li coleûr di l'ôr po nos fé oneûr èt lès arondes nos quit'ront.

    Sètimbe è-st-ossi li mwès dès brouliârds, c'èst po ça qu'on ètind sovint :

    - C'è-st-au mwès d' sètimbe qu'on prépensionne lès coqs d' awous'.

    - Brouliârds è l'èsté anonce li tchaleûr.

    - Brouliârd qui s'lève faît place au bia timps.

    - Brouliârd do matin n'arête nin l'pèlerin.

    - Brouliârd dins l'valéye, l'ome va à s'djoûrnéye.

    - Brouliârd su lès frèchauds, bia timps po lès vaurlèts.

    Pa Châle MASSAUX.

    (Extrait de la revue "Li Chwès" de septembre 2013.)

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Traduction en français par Jean et Hélène.

    SEPTEMBRE.

    C'est le 9e mois de l'année et il nous annonce l'automne.

    Pour Charlemagne, c'était le mois des vents. Du premier au 15 du mois, on se sent encore en été mais une fois le quinze passé, on entre bien souvent les 2 pieds en l'arrière-saison. Les jours vont diminuer sur le mois d'une heure trois quart.

    Les gens de nos gens disent volontiers :

    "En hiver s'il fait du vent, nous aurons de la pluie au printemps.

    S'il y a trop de pluie au printemps, l'été sera tranquille.

    Et si l'été est tranquille, l'arrière-saison n'aura que du vent."

    Doucement, les arbres vont prendre la couleur de l'or pour nous faire honneur et les hirondelles nous quitteront.

    Septembre est aussi le mois des brouillards, c'est pour cela que l'on entend souvent :

    - C'est au mois de septembre que l'on prépensionne les criquets.

    - Brouillard de l'été annonce la chaleur.

    - Brouillard qui se lève fait place au beau temps.

    - Brouillard du matin n'arrête pas le pèlerin.

    - Brouillard dans la vallée, l'homme va faire sa journée.

    - Brouillard sur les marais, beau temps pour les valets de ferme.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    « Arbre - Les riverains de la carrière Debras ont été déboutés.Aurmonak... di sètimbe. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :