• Li fièsse di Sint Lambêrt au Tryeû dès Gotes à Emin.nes...

    LI FIÈSSE DI SINT LAMBÊRT AU TRIYEÛ DÈS GOTES À EMIN.NES...

    Divant do tchanter mèsse avou lès "Tchanteûs do ray", volà ç' qui l' curé a raconté...

    Dji m'a lèyî dîre qu'on bia djoû, aus fièsses di Walonîye (Vos savoz bin, li londi après l' mèsse à Sint-Djan, avou l' prêtchemint di m' vî soçon, l' curé Malherbe), lès tchanteûs avin.n' swè !

    Tot l' monde coneut li spot :

    "Pwisqui l' tchanteû a bin tchanté,

    Nos-alans bwâre à s' santé !"

    I n' sè l'ont nin lèyi dîre deûs côps. C'èst qu' dins ç' soce-là, on n' ratche nin dins s' vêre. Et c'èst co bin sûr qu'on n'èva nin su one djambe !

    Mins v'là qu'après awè tûtelé saqwants p'titès gotes, li présidint dès fièsses leû rid'mande do tchanter saqwans p'tits bokèts.

    Piyâne-piyâne, i s'astampenut èt griper su l'èstrâde. Sins rin dîre au maîsse, èt po l' couyoner, i c'mincenut à tchanter : "Foû dès ray, foû dès ray, v'là l' tram'..."

    Cor one miète, là nosse Djan Denison qu'atrape li danse Sint Gwi ! Èt volà tote li binde dès djins do TEC (s'apinse qu'on dit audjoûrdu) qui s'mètent à taper dins leûs mwins.

    Mins l' présidint a raddimint r'mètu lès cayèts è place èt promète one toûrnéye à tos lès tchanteûs. Ardimint, i s'ont r'mètu à tchanter - "Timps d'èraler, timps d'èraler..."

    René DARDENNE.

    (Prose wallonne parue dans le journal "Vers l'Avenir" du jeudi 22 février 1996.)

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Traduction en français par Jean et Hélène.

    LA FÊTE DE SAINT-LAMBERT AU TRIEU DES GOUTTES À EMINES.

    Avant de chanter messe avec les "Chanteurs du rail", voici ce que le curé a raconté...

    Je me suis laissé dire qu'un beau jour, aux fêtes de Wallonie (vous savez, le lundi après la messe à Saint-Jean, avec le sermon de mon vieil ami, le curé Malherbe), les chanteurs avaient soif !

    Tout le monde connait le dicton :

    "Puisque le chanteur a bien chanté,

    Nous allons boire à sa santé !"

    Ils ne se le sont pas fait dire deux fois. C'est que dans cette réunion là, on ne crache pas dans son verre. Et surement on ne part pas sur une jambe !

    Mais voilà après avoir lampé quelques petites gouttes, le président des fêtes leur redemande de chanter quelques petits morceaux.

    Tout doucement, ils se redressent et grimpent sur l'estrade. Sans rien dire au maître, et pour plaisanter, ils commencent à chanter : "Hors des rails, hors des rails, voilà le tram..."

    Encore un peu et notre Jean Denison attrape la danse Saint Guy ! Et voilà toute la bande des gens du TEC (dit-on aujourd'hui) qui se met à applaudir.

    Mais le président a vite remis les choses en place et promis une tournée à tous les chanteurs. Rapidement, ils se sont remis à chanter - "Temps de retourner, temps de retourner..."

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    « Denée - Noces d'or des époux Gabriel TAGNON et Augusta LAVIS.Entité - Conseil Communal du jeudi 7 mars 1996. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :