• Lès solés.

    LÈS SOLÉS.

    On-ome achète one paire di noûs solés. Au momint d' payî, i r'toûne si pôrtèfouye èt totes sès potches, mins il a bau cachî, i lî manke chîs cints francs. I d'mande à l' sièrveûse s'i n' lès pout nin v'lu apwârter l' lèdmwin. "Bin sûr qui siya", di-st-èle. Et èle lî faît s' pakèt.

    Li patron è-st-asto d' zèls, mins i n' waze rin dîre. On côp qui l' cliyent èst rèchu, i comince à mèssi l' sièrveûse :

    - Comint-ce qu'on pout ièsse ossi inoncin.ne, di-st-i. Asteûre, vos nè l' rivièroz pus mauy !

    - Siya, ô, di-st-èle.

    - Vos n'avoz co rin vèyu do comèrce, di-st-i l' patron. Dji wadje tot ç'qu'on vout qu'i n'rivêrè nin !

    - Ni wadjîz nin, pace qui vos pièdriz !

    - Et poqwè ça ?

    - Pace qui djè lî a èbalé deûs gauches solés !

    R. V.

    (Humour wallon paru dans le journal "Vers l'Avenir" du samedi 3 et dimanche 4 février 1996.)

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Traduction en français par Jean et Hélène.

    LES SOULIERS.

    Un homme achète une paire de nouveaux souliers. Au moment de payer, il retourne son portefeuille et toutes ses poches, mais il a beau chercher, il lui manque six cents francs. Il demande à la serveuse s'il peut les apporter le lendemain. "Bien sûr, dit-elle. Et elle lui fait son paquet.

    Le patron est à côté, mais il n'ose rien dire. Une fois le client sorti, il commence à réprimander la serveuse.

    - Comment peut-on être aussi innocente, dit-il. Maintenant, vous ne le reverrez plus ici.

    - Si, dit-elle.

    - Vous n'avez encore rien vu du commerce, dit le patron. Je parie ce qu'on veut que l'on ne le reverra plus !

    - Ne pariez pas, parce que vous perdrez !

    - Et pourquoi cela ?

    - Parce que je lui ai emballé deux souliers gauches !

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    « Aurmonak... di sètimbe.Anhée - Noces de diamant des époux Albert Laloux et Mariette Wirix. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :