• Lès clokes dë nos clotchîs.

    LÈ CLOKES DË NOS CLOTCHÎS.

    A chaque toûrnant d' nosse vîye,

    Lès clokes dë nos clotchîs,

    Lancenèt leûs méodîyes,

    Po rire ou somadji.

     

    A l' sôrtiye d'on batème,

    Eles tchantenèt vayan.mint,

    Dè timps qu' lès caurs qu'on sème,

    Së ramassenèt rademint.

     

    C'èst sër on-aîr dë fièsse,

    On-aîr dê carëlion,

    Qu'èles prîyenèt nosse djon.nèsse,

    A l' sinte amonëcion.

     

    Eles rîyeneèt dins leû baube,

    Lë djoû qu' lès djon.nès djins,

    Ont loyi dins l' min.me djaube,

    Leûs mèyeûs sintimints.

     

    Quand one djint dè vëladje,

    Rëmèt s'-t-âme au bon Diè,

    Et dè s' dérén voyadje,

    Eles dœjenèt leû tchapelèt.

     

    Po l's-èfants,

    Tos lès-ans,

    Eles faîyenèt one sôrtîye,

    A Rome po pwarter l' doû,

    Et-z-è rèv'në tchèrdjîyes,

    Po spaude leûs florës-ous.

    Joseph BOUCHER.  Djairompont.

    (*) Gérompont = commune de Ramillies (Brabant wallon). 

    (Poésie wallonne parue dans le journal "Vers l'Avenir" du vendredi 3 novembre 1995.)

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Traduction en français par Jean et Hélène.

    LES CLOCHES DE NOS CLOCHERS.

    À chaque tournant de notre vie,

    Les cloches de nos clochers,

    Lancent leurs mélodies,

    Pour rire ou geindre.

     

    À la sortie d'un baptême,

    Elles chantent vaillamment,

    Pendant que les sous que l'on sème,

    Vite se ramassent.

     

    C'est sur un air de fête,

    Un air de carillon,

    Que notre jeunesse prie,

    À la sainte communion.

     

    Elles rient dans leur barbe,

    Le jour où les jeunes gens,

    Ont lié dans la même gerbe,

    Leurs meilleurs sentiments.

     

    Quand quelqu'un du village,

    Remet son âme à Dieu,

    Et dès son dernier voyage,

    Elles disent leur chapelet.

     

    Pour les enfants,

    Tous les ans,

    Elles font une sortie,

    À Rome pour porter le deuil,

    Et reviennent chargées,

    Pour semer leurs œufs de Pâques.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    « Falaën - À la gloire du vin et du "Crochon".Anhée - La fête aux champions 1995. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :