• Bataye.

    BATAYE.

    Dins nosse corti, tot chone paujère,

    Tot d'on côp c'èst mârgaye,

    C'èst quausu l' min.me po tote nosse têre,

    Ou c' qu'on n' vwèt qu' dès batayes.

     

    Li gros mauvi tchèsse lès mouchons,

    Qu'avolenut viè l' dinréye.

    Çan' va portant jamais pu lon,

    Qu'one pitite dispoûsseléye.

     

    Emon lès bièsses, on s'bat afîye,

    Po disfinde si bokèt.

    Ci n'èst jamais pa sauvadjerîye,

    Qu'on-z-î faît valu s' drwèt.

     

    Lès djins qui mostèrenut tant d' syince,

    Dins tote leûs-invencions,

    Frin.n' bin d'î mète tote leû consyince,

    Po fé come lès mouchons.

    Charles  WILMOTTE. R.N.

    (Poésie wallonne parue dans le journal "Vers l'Avenir" du lundi 18 mars 1996.)

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Traduction en français par Jean et Hélène.

    BATAILLE.

    Dans notre jardin, tout semble calme,

    Tout d'un coup c'est une dispute,

    C'est à peu près pareil pour toute notre terre,

    Ou l'on ne voit que des batailles.

     

    Le gros merle chasse les oiseaux,

    Qui volent vers les denrées.

    Cela ne va pourtant jamais plus loin,

    Qu'une petite tripotée.

     

    Chez les bêtes, on se bat parfois,

    Pour défendre son morceau.

    Ce n'est jamais par sauvagerie,

    Que l'on y fait valoir son droit.

     

    Les gens qui montrent tant de science,

    Dans toutes leurs inventions,

    Feraient bien d'y mettre toute leur conscience,

    Pour faire comme les oiseaux.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    « Zande èt Twènète - D'on corti à l'ôte.Arbre - Candidat au titre du plus beau vlllage de Wallonie. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :