• Le Conseil Communal de Profondeville, réuni sous la présidence du bourgmestre, M. EVRARD, le jeudi 29 février 1996, a été unanime pour décider de l'introduction de la candidature du village d'Arbre, au titre de plus beau village de Wallonie.

    Il y avait urgence car la clôture des propositions était fixée au mardi 12 mars. Un compte-rendu de la délibération du Conseil Communale devait être joint au dossier.

    Il faut savoir que dans la foulée des assises du tourisme de la province de Namur, en décembre 1994, l'association "Les plus beaux villages de Wallonie" a vu le jour. Il s'agit d'une a.s.b.l. ayant pour objectif, la protection et la mise en valeur du patrimoine naturel, architectural et touristique des plus beaux villages.

    Onze localités wallonnes ont déjà été honorées de ce label. Pour ce qui concerne la province de Namur, cinq en bénéficiaient. Arbre répondait, lui aussi, aux critères d'éligibilité, à savoir, l'existence d'un patrimoine architectural de valeur et  une ferme volonté collective locale de le mettre en valeur.

    Voilà pourquoi les mandataires communaux de Profondeville n'ont pas hésité une seconde pour prendre leur décision d'introduire le candidature du village d'Arbre à cette association.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • Le 29e chapitre de la confrérie du "Crochon" fêtait, en 1996 le 15e anniversaire de son existence qui, au lendemain de la journée mondiale de la femme, coïncidait avec celle-ci.

    À cette occasion, le 29e chapitre de la confrérie du "Crochon" s'est déroulé en mars 1996, à Heer, sous le signe de la femme.

    Hommage aux dames.

    À l'étonnement de l'assistance, le Grand Chancelier, Gérard COX, a invité les épouses de tous les membres du Grand Conseil à le rejoindre sur l'estrade afin qu'un hommage leur soit rendu tout en les remerciant pour les quinze années de patience soient à attendre leur mari, assidu des réunions du Grand Conseil et souvent en déplacement aux conférences d'autres confréries amies.

    Mais aussi, que de temps ils ont passé à restaurer et rafraîchir le château-ferme de Falaën. Le 29 mars 1996, lors de l'ouverture de l'année touristique, le tout un chacun  aura l'occasion d'apprécier le travail réalisé par ces valeureux époux.

    Les dames, à l'instar de leur compagnon, ont été appelées à donner leur appréciation sur la cuvée brune et blonde "Le Crochon". Elles en ont conclu qu'elle était excellente et n'ont pas manquer de la déguster tout au long de la soirée. Quant au "Crochon", il s'est révélé égal à lui-même, excellent comme d'habitude. Plusieurs centaines avaient été confectionnées par les confrères et leur épouse.

     Les informations.

    Le Grand Chancelier, Gérard COX, avant de procéder aux intronisations, a donné quelques informations sur l'actualité de la confrérie.

    Il a adressé un message de prompt rétablissement à Paul ARNOULD dont la santé était altérée.

    Ensuite, le Grand Chancelier a annoncé les moments forts de la confrérie pour la prochaine saison : fête au château-ferme, le 7 juillet 1996 ; foire du vin au début décembre ; durant l'été, ouverture du château-ferme ; visite du musée des confréries ; exposition permanente sur la minéraux ; expositions artistiques ; dégustation du "Crochon" et de ses cuvées, dont celle du 29 mars 1996.

    Les intronisations.

    Tous les futurs confrères ont, d'une façon spontanée, prononcé la formule du serment d'allégeance à la confréries. Ils n'ont pas hésité à reconnaître qu'ils savaient rire, boire et chanter pour que le renom dela confrérie fasse bonne route.

    Les aspirants.

     Une nouveauté consistait en la présentation des candidats "aspirants" par leur parrain, tel était la cas pour :

    • Francine DE GROOTE, de Weillen, premier échevin d'Onhaye.
    • Christophe BASTIN, collègue de la précédente.
    • Jacqueline FRANÇOIS, d'Onhaye.
    • Patrick CHOQUET, de Falaën.
    • Christian MOHIMONT, de Gochenée;
    • Jean-Jacques ROUSSEAU, colonel, de Heer-Agimont.

    Les confrères d'honneur.

    • Alain MORELLE, de Gochenée.
    • André LEQUEUX, de Falaën.
    • Lucien SCAILLET, d'Ermeton-sur-Biert.
    • Francis MONEAUX, de Sommière.
    • Colonel SCHMIT, commandant le dépôt de la Bundeswehr, à Baronville.

    Une nouveauté a vu le jour dans la cérémonie par l'élection, en fin de soirée, de Miss Crochon. Le titre est revenu à Mme Thérèse DELCOURT, de Rivière, précédant Mme Joelle HANON, également de Rivière, et Valérie BEGUIN, de Dinant.

    En recevant les fleurs des mains du Grand Chancelier, la miss du jour s'est avérée être une exceptionnelle dégustatrice  de la bière "Le Crochon".

    (D'après un reportage de Michel MOTTE paru dans le journal "Vers l'Avenir" du vendredi 15 mars 1996.)

    Falaën - Le 29e chapitre de la confrérie du Crochon honore ses dames.

    Photo extraite du journal "Vers l'Avenir" du vendredi 15 mars 1996.

    La gente féminine à l'honneur lors du 29e chapitre du "Crochon".

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • Une délégation du conseil Communal de l'entité d'Anhée, menée par le bourgmestre, M. Luc PIETTE, s'est rendue au domicile des époux Gabriel TAGNON et Augusta LAVIS, à l'occasion de leurs noces d'or, afin de les congratuler et leur remettre le traditionnel cadeau de circonstance.

    Le 2 septembre 1946, Gabriel TAGNON, né à Hamois le 18 juin 1916, épousait à Conneux, Mlle Augusta LAVIS, née en ce village, le 28 septembre 1918.

    Gabriel a exploité la ferme du Chesslet, durant 35 ans, si ce n'est que la guerre a interrompu son activité paysanne, car il a été fait prisonnier par les Allemands.

    Le couple a mis au monde une fille et un fils. Ce dernier est bien connu dans le milieu sportif comme arbitre de football.

    Ils sont les heureux grands-parents d'une petite-fille et de quatre petits-fils.

    Denée - Noces d'or des époux Gabriel TAGNON et Augusta LAVIS.

    Photo extraite du journal "Vers l'Avenir" du lundi 18 mars 1996.

    La famille des jubilaires et la délégation du Conseil Communal.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • Pour son deuxième gala wallon de 1996, la troupe royale "L'Avenir" d'Anhée présentait à son public, en la salle "Dieu et Patrie", le samedi 17 février, une comédie gaie en trois actes de Roger DUHAUBOIS.

    L'action se passe en été dans un petit village dont la propriétaire d'une villa vient de mourir. Tout le personnel domestique se pose la question de savoir ce que réserve l'ouverture du testament et surtout, que va il devenir sans leur patronne.

    Bien des conflits surgissent à ce sujet, mais l'histoire se termine heureusement dans la gaieté par des scènes d'une drôlerie certaine.

    La distribution.

    Sur les planches, les comédiens ont beaucoup apprécié la chaleur d'un public conquis par leur talent. Les interprètes étaient : André et Monique BAILLOT ; Henri SCAILTEUR ; Gonzague MOUREAUX et deux nouvelles recrues, Joël HUAUX et Nathalie DENIS.

    La régie et la mise en scène étaient assurées par André BAILLOT, les décors, par Jacques COBUT, Guy GERIN et Jean HERMANT, la technique, par Jean-Pol DESMET et Luc BAILLOT et, enfin, le grimage, par Josiane CUVELIER.

    Encore une superbe performance à mettre à l'actif de la troupe "L'Avenir" d'Anhée ! ! !

    Anhée - Deuxième gala wallon de 1996 avec "L'Eritrance".

    Photo extraite du journal "Vers l'Avenir" du mercredi 21 février 1996.

    Les talentueux interprètes de "L'Éritrance".

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire
  • M. Paul GUILLAUME, le très dévoué président de la section de l'Amicale des 3 x 20, d'Haut-le-Wastia, ainsi que son comité, se sont fait un plaisir de rassembler leurs membres en la salle du Baty, pour couronner la reine et le roi de 1996 et partager le traditionnel gâteau dans un ambiance des plus sympathiques.

    Le sort a désigné Mme Suzanne PUISSANT comme reine du jour, elle-même ayant choisi son compagnon royal, en la personne de M. Victor BOREUX.

    Haut-le-Wastia - Le gâteau des rois 1996.

    Photo extraite du journal "Vers l'Avenir" du vendredi 2 février 1996.

    Le sort a désigné les reine et roi 1996, trônant au centre du premier rang de la photo.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique