• Annevoie - Li passée dès mwarts.

    Dans nos villages, des traditions très anciennes sont ancrées dans la vie de leurs habitants.

    À Annevoie, il en est une issue d'une période très lointaine qui consiste, le jour des morts, en une vente aux enchères de produits locaux apportés par les paroissiens, tels que fruits, légumes, volaille et autres.

    L'évènement se passe à l'issue de la messe, à même le parvis de l'église. Les donneurs offrent à la vente, leurs propres produits qui s'écoulent à des prix surfaits, la recette étant affectée à la célébration de messes pour les défunts quelque peu abandonnés ou oubliés.

    En pratique, des paroissiens, bons samaritains s'il en est, déposent leur produit, au plus tard avant le début de la vente, puis, chacun surenchérit les prix pour enlever ce, dont il convoite.

    Dans la procédure de cette vente aux enchères, le vocabulaire est bien celui de la région. Tout se déroule en wallon sous le contrôle d'un commissaire-priseur, en l’occurrence, l'échevin Jules DUMONT, qui officie depuis de nombreuses années avec compétence et clairvoyance. Avant lui, la fonction de commissaire-priseur avait été assumée par Joseph MARCHAL et le très connu poète wallon, Lucien LÉONARD.

    Jamais, durant toute la procédure des ventes aux enchères du jour des trépassés, Jules DUMONT ne s'est laissé influencer.

    On raconte que lors d'une de ces ventes, Madame DUMONT avait repéré qu'un lot de six kilos de "cwanes di gate" allait être mis en vente. Sans se lasser, elle gardait, les yeux fixés sur les tubercules. Hélas, un court moment de distraction l'a piégée. La fille d'une nouvelle paroissienne, Mme Marie-Claire GANY convoitant, elle aussi, ces délicieuses pommes de terre, en a profité pour miser sur le lot qu'elle emporta pour...200 francs.

    La vente terminée, tout le monde s'est retrouvé chez l'abbé BECHOUX prendre le verre de l'amitié.

    (D'après un texte de Freddy GILLAIN paru dans le journal "Vers l'Avenir" du vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 novembre 1995.)

    Annevoie - Li passée dès mwarts.

    Photo extraite du journal "Vers l'Avenir" du vendredi 10, samedi 11 et dimanche12 novembre 1995.

    Jules DUMONT, une botte de navets dans les mains, désigne l'heureux acquéreur.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    « Li mwèw d'novimbe.Quî ç' qu'on-z-ètère ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :